DE VIVE VOIX 8.14

De gauche à droite : Aude Lacasse, présidente, Judith Trudeau, vice-présidente, Denis Paquin, trésorier, Étienne Gendron, secrétaire, Jonathan Bernard, responsable aux dossiers syndicaux et Chantal Pilon, adjointe administrative.

Une équipe quitte…en juin.

10 mars 2021

Collègues,

C’est après mûre réflexion que l’exécutif syndical en place a pris cette décision. Bien que les élections se font poste par poste, il est toujours souhaitable de choisir les coéquipiers et coéquipières avec qui nous voulons relever le défi du travail syndical. Ainsi, l’équipe syndicale telle qu’elle est actuellement constituée ne se représentera pas lors des élections du 24 mars prochain.

Certains délégués quittent pour la retraite (on t’aime Chantal!) d’autres ont besoin d’un repos bien mérité suite à quatre années de dévouement et de représentation (l’année en pandémie fut d’une complexité et d’une exigence sans nom!), d’autres souhaitent retrouver de façon prioritaire leur travail de professeur, d’autres plongent dans d’autres aventures.

L’heure est au renouveau, au brassage et aux nouvelles solidarités. Le travail syndical en est un d’écoute, de recherche de solutions, de justesse des échanges avec les membres de la communauté, d’exigences à l’écrit, à l’oral, de la compréhension de la tâche, de rigueur et d’intégrité, de défense de notre profession, de défense de nos droits et de notre contrat de travail. Il est l’occasion de rencontrer des camarades lors des regroupements cégeps et de comprendre les réalités laurentiennes au conseil central et plus largement des rouages de la CSN.

L’équipe en place a accompli, avec fierté, une certaine modernisation et des lieux et des façons de faire. Elle s’enorgueillit d’avoir représenté, le plus fidèlement ses membres à la fois dans les instances internes qu’à l’externe.   L’équipe à venir aura la délicate, et oh combien nécessaire tâche de la vitalisation de l’engagement syndical. Le gage de l’enracinement. Le pont entre les anciens et les nouveaux. Faire mentir les sondages sur le désengagement syndical et retrouver la fierté du collectif. C’est ce que nous souhaitons pour le SEECLG.

Et puis conclure cette interminable négociation 😊

Fierté et solidarité.

L’exécutif 2020-2021

Une autre arrive…après l’AGA (juin)

De gauche à droite, Denis Paquin, président, Geneviève Fortin, vice-présidente, Frédéric Morier, trésorier, Joan Sébastien Morales, secrétaire et Stéphane Chalifour, responsable aux dossiers. (Cette équipe à été élue le 24 mars dernier. ) Toutes nos félicitations!

Le 23 mars 2021


Chers membres,


Il y a quelques années, un exécutif lançait un cri d’alarme sur l’absence de relève syndicale
à Lionel-Groulx. Une équipe s’est levée en réponse à cet appel. Quatre ans plus tard, nous
devons reconnaître l’immense travail accompli par cet exécutif dans un contexte de
pandémie et de négociation. Nous devons l’en féliciter.


C’est à un autre appel à l’engagement auquel notre équipe répond aujourd’hui en ces
temps où il est difficile de mobiliser. L’enjeu, pour nous, n’est pas de combler ce «vide» à
l’exécutif. Il s’agit bien d’aller au-delà d’une vie syndicale qui repose trop sur les épaules
du seul exécutif. Cet appel à l’engagement doit, souhaitons-le, être plus largement
partagé.


C’est l’un des défis que notre équipe cherchera à relever afin d’assurer une plus grande
cohésion syndicale. Nous pensons aussi à quelques grands enjeux pour les prochaines
années qui auront un impact considérable sur nos conditions de travail : la volonté de la
direction d’implanter un CEC à Saint-Eustache, les multiples révisions de programmes, la
négociation de la convention collective, l’enseignement à distance et les droits des
précaires, le respect de l’autonomie départementale et la mobilisation dans le contexte de
l’après-pandémie.


Nous sommes animés par une foi partagée dans le syndicalisme et la nécessité de
défendre tant la profession que ses artisans. Nous avons envie de travailler ensemble dans
un esprit de solidarité, en nous montrant ouverts au dialogue garant de la vie
démocratique.


C’est donc avec fébrilité et détermination que nous présentons notre candidature au
comité exécutif pour l’année 2021-2022.


Solidarité syndicale.


Denis Paquin, professeur d’économie (présidence)
Geneviève Fortin, professeure en techniques de la documentation (vice-présidence)
Joan-Sébastien Morales, professeur en techniques de l‘informatique (secrétariat général)
Frédéric Morier, professeur de science politique (trésorerie)
Stéphane Chalifour, professeur de sociologie (responsable aux dossiers syndicaux)

Volet Négo

Nouvelle de dernière heure

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, vient tout juste de convoquer les organisations syndicales du secteur public (CSN, CSQ, FTQ, FIQ, APTS, FAE) à une rencontre mardi soir prochain, à Québec. Jacques Létourneau, président de la CSN, y sera. Nous vous tiendrons informés des développements.

31 MARS…UN AN SANS CONVENTION…ON FAIT DU BRUIT!!! 12h-12h30 au 100 rue Duquet!

Pour les camarades en provenance de la «grand ville»…C’est à 10h!

INFOLETTRE FNEEQ

Conférence de Jean-Noël Grenier, professeur titulaire au département des relations industrielles, Université Laval.

Vous avez raté la conférence de Jean-Noël Grenier sur l’importance de la mobilisation dans un contexte de négociation? Voici sa présentation power point.

COMMENT ASSURER EFFICACEMENT LA LIBERTÉ ACADÉMIQUE?

AMENER LES ÉTUDIANTS À SORTIR D’EUX-MÊMES GRÂCE AU LIEN DE CONFIANCE

Par Yanick Binet, professeur en philosophie

Yanick Binet

Dans un article précédent[1], je tentais de brosser un portrait de ce qui m’apparaissent être les principaux arguments en jeu dans le dossier de la liberté académique. L’article mettait en dialogue une position défendant la liberté académique et une autre disant qu’il faut tenir compte de la sensibilité des étudiants et ne pas les heurter inutilement. Visant une certaine objectivité, le texte avait le défaut d’être trop long. J’aimerais ici résumer certaines idées et présenter une position plus personnelle sur la question, en insistant sur certains éléments qui ne sont pas suffisamment mis en lumière selon moi.

Pour poursuivre la lecture de ce texte :


[1] Liberté académique et souci de ne pas heurter la sensibilité des étudiants; une réflexion dialectique   Voir De vive voix 8.12 spécial liberté académique.

Réfléchir avec l’organisme Au bas de l’échelle sur le salaire minimum à 15$

Bonjour,

C’est avec un immense plaisir qu’Au bas de l’échelle vous invite au lancement de la recherche « Salaire minimum à 15$ au Québec ? Enjeux socioéconomiques et obstacles à l’action collective: un bilan critique »
  dans le cadre d’un midi-causerie par ZOOM le 30 mars prochain de 11h30 à 12h45. Nous vous partagerons un résumé des résultats de la recherche, mais également des pistes de réflexion sur les perspectives d’action. Ce sera aussi l’occasion d’échanger et de débattre ensemble à partir du rapport sur le présent et l’avenir des luttes pour un salaire décent au Québec !

Le lancement aura lieu par Zoom et vous pouvez vous y inscrire en suivant ce lien :
https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZUvdu6opjwqHNMMoPC-8tkYzMjMReNL4Z6a
    Les informations de connexion suivront automatiquement !

Nous vous transmettons dès maintenant le rapport de recherche que vous trouverez en pièce jointe !

Cette recherche a été réalisée par Sid Ahmed Soussi, professeur au département de sociologie de l’UQAM et Maxime Thibault Leblanc, étudiant à la maîtrise en sociologie. Elle a été possible grâce au soutien financier du Service aux collectivités de l’UQAM.

Si vous souhaité accéder et partager l’événement Facebook vous pouvez y accéder à partir du lien suivant où en allant sur la page d’Au bas de l’échelle :

Nous espérons vous voir virtuellement en grand nombre !

L’équipe d’Au bas de l’échelle

Pour lire le rapport :

Le 30 mars prochain…

Propositions de lecture

Par Stéphane Chalifour, professeur en sociologie

Stéphane Chalifour

À venir …

30 mars 2021 : Grève du personnel professionnel (Chez nous, les professionnels sont syndiqués CSQ) (Restez à l’affût des consignes)

31 mars : Un an sans convention. Tintamarre CSN (Soutien et profs) midi à 12h30

1 ier avril : Gang, c’est l’heure de remplir le Formulaire A + Comité des relations de travail (CRT) + Journée pédagogique.

2 avril: Jour férié (vendredi saint)

5 avril : Jour férié (lundi de Pâques)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s