De vive voix 5.07 Réfléchir en temps d’abondance…

*Vous trouverez en cliquant ici une version du DVV à déposer dans les salles départementales

lendemains de tempête

Lendemain de tempête… Souvenons-nous que le Collège fut fermé le 23 janvier dernier. Quelle bonne décision!

MISE AU POINT

Des rumeurs circulent au collège voulant que le Syndicat des enseignants soit prêt à financer des projets de toutes sortes. Une mise au point s’impose…

À la dernière session, le Syndicat a remis à l’avant-plan une réflexion sur sa situation financière. Le taux de cotisation et l’utilisation des surplus accumulés font partie des discussions, mais aucune décision n’a encore été prise ni sur l’un ni sur l’autre. Le comité dons et appuis du Syndicat fonctionne donc toujours dans le cadre de la politique existante.

Nous espérons que cette mise au point évite des déceptions à nos membres ou aux membres de la communauté collégiale.

Le comité exécutif


Message du comité des dons et appuis

Par Robin Dick, responsable aux dossiers syndicaux

Après l’Assemblée générale du 24 février, où nous avons fait le constat de l’état d’abondance dans lequel nous nous trouvons après des années de surplus budgétaire, le SEECLG a commencé à recevoir des suggestions de projets qui traduiraient notre désir collectif, manifesté à cette même AG, d’utiliser ces sommes, du moins en partie, pour élargir notre mission sociale. Sans vouloir décourager ces suggestions, nous tenons à dire que le comité examinera ces projets en tenant compte de la politique en vigueur et en considérant qu’ils ne doivent pas entraîner l’exécutif ou le comité dans une gestion lourde et compliquée. Actuellement, nous étudions la possibilité d’augmenter, pour une deuxième année de suite, le pourcentage de nos cotisations consacré aux dons. Nous ne voyons pas l’urgence de prendre des décisions hâtives sur cette question, surtout que, habituellement, pour vraiment porter fruit, les dons s’accompagnent d’un engagement à long terme.


Réflexion sur les finances du SEECLG 

Par Denis Paquin, Trésorier

Nous devons nous réjouir que l’état favorable de nos finances ait suscité de vives discussions lors de la dernière AG. Ces échanges témoignent d’une réflexion réelle sur la forme de syndicalisme que notre syndicat devrait porter. Nous devons nous en réjouir. Au-delà de la défense de nos intérêts, l’enjeu de la solidarité était au cœur de plusieurs interventions.

Après 40 minutes d’échanges, la proposition de diminuer le taux de cotisation a été laissée sur table vers la fin de l’AG. Il est ainsi possible de poursuivre cette réflexion avant de prendre une décision collective. À cet égard, nous avons décidé de rendre disponible, avec l’accord des auteurs, des idées exprimées par cinq membres du SEECLG. Nous vous invitons également à partager vos idées dans le DVV de façon à alimenter nos réflexions.

  • Étant donné que la réduction du pourcentage de la cotisation est une opération compliquée (pour bien la calculer il faut considérer la hausse du nombre d’élèves et implicitement du nombre de professeurs, les retraites versus les nouveaux emplois qui, bien sûr, ne se situent pas sur le même échelon, etc.) et en quelque sorte hasardeuse, et en considérant que l’activité du syndicat se déroule très bien jusqu’à présent (des actions visant l’amélioration de l’image de notre corps de métier ou autres activités de ce type doivent être organisées, pour un plus de cohérence, par notre centrale et non par SEECLG), j’aimerai que, après la sauvegarde d’un fonds de roulement, le surplus soit distribué aux membres et que le pourcentage de cotisation reste inchangé. N’oublions pas que SEECLG n’est pas une fondation!
  • Cadeau de fin d’année pour tous les membres de comité, inclure soutien et professionnel aux 5 à 7, offrir les lunchs et des formations, des objets ou des plantes pour décorer nos bureaux ou salles départementales (qui appartiennent au syndicat si le prof part), des 0.2 pour implication militante (ex. création d’un collectif lutte commune – Laurentides l’année prochaine pour un .2).
  • Avoir des congés de cotisations ponctuelles à la place de les diminuer.
  • Puisqu’un remboursement de cotisation ne semblait pas une solution pratique, j’opterais pour une baisse de cotisation. L’hypothèse de la baisse maximale à 1,7% me semblait la meilleure.
  • Voici ce que je crois que nous devrions faire avec nos surplus. Je ne suis pas contre l’idée de diminuer légèrement les cotisations, autour de 1,75% ou 1,7% si je me souviens bien du chiffre évoqué par D. Paquin lors de la dernière réunion. Je crois que si nous voulons réellement faire sens, ajouter quelque chose à la vie collégiale, voir à la vie régionale, nous devrions créer un dégagement de 0.20 pour un poste d’agent de changement social/relève syndicale. Nous avons souligné en réunion l’idée de ce dégagement pour la relève syndicale. Or, plusieurs ont aussi exposé qu’en tant qu’enseignant-e, nous avons un rôle social à jouer pour améliorer les conditions de vie des étudiant-es (dans le besoin par exemple) et des employé-es du collège. Dans une perspective régionale, le syndicat des enseignant-es peut favoriser le changement social en créant des partenariats, sur plusieurs dossiers, avec divers milieux de l’éducation par exemple. Si nous pensons au dossier du harcèlement/agression sexuelle, le syndicat pourrait s’attarder à la création d’un milieu de travail/éducation zéro agression. D’ailleurs, l’appel de plusieurs dirigeants syndicaux dans le Devoir d’aujourd’hui nous indique que nous devrions suivre cette voie. Enfin, un dégagement de 0.20 pourrait être utile autant pour créer une culture de l’égalité au cégep (et même dans la région) que pour réaliser des projets écologiques ou créer des projets de lutte contre la pauvreté étudiante. Il n’en tient qu’à l’assemblée de choisir dans quels projets le syndicat devrait s’impliquer.
  • Un dégagement pour créer une solidarité intersyndicale dans les Laurentides.
  • Un dégagement pour créer des partenariats à long terme avec des écoles primaires et secondaires proches du cégep, pouvant inclure des projets avec les étudiants.
  • Financer des initiatives écologiques pour compenser l’empreinte carbone des profs.
  • Financer des projets étudiants de créations de jardins écologiques sur le terrain du cégep.
  • Financer des projets de recherche en lien avec le syndicalisme

L’infolettre de la FNEEQ


Semaine des EnseignantEs du 5 au 9 février 2018

Voici le texte lu, dans le hall d’entrée, lors de la pause reconnaissance pour les professeurEs et enseignantEs, par Judith Trudeau

Reconnaissance,

C’est ce mot qui doit résonner ici pour les professeurEs, les enseignantEs. Reconnaître le temps passé à lire, à parfaire, à écrire, à  penser au cours de demain en plein superbowl.

Le temps de la correction. Le temps de la réflexion. Le temps de l’évaluation.

Le temps à pointer, à relever, à demander : «Et toi Tristan, ça va ?»

Le temps à montrer. Le temps à transmettre. Le temps de se dire : «peut-être pas tout de suite…mais peut-être plus tard.»

Le temps colnet. Chronophage.

Le temps des corridors, à saluer, à se demander, à s’entretenir, à s’encourager.

Le temps d’aller voir l’exposition «Fragments de mémoire» de notre collègue Vincent. De regarder ces trois jeunes hommes habillés de blanc qui ont tant à nous dire.

Chuchotons à demain ce que nous voudrions  aujourd’hui.

Reconnaissons que nous sommes des passeurEs. Et que nous faisons vibrer ce qui nous paraît le plus important : Le savoir et la Beauté.

À vous tous et toutes,

Bonne semaine des enseignantEs


thumbnail (1)

Ode à la beauté, crédit photo : Éric Demers, professeur de philosophie


Des voix en nos murs ; une visite de l’exposition Fragments de mémoire avec Vincent Duhaime

Par Judith Trudeau

DSC_0011

Vincent Duhaime, professeur d’Histoire au Collège, photo: Judith Trudeau

Par un lundi froid de février, je me suis rendue à l’ancienne Salle du conseil, là où le bois reprend tous ses droits, imposant une posture solennelle. On s’y rappelle l’odeur subtile de l’encens et celle moins subtile du pouvoir ; le cuir sur les chaises et les gants blancs dans la voix. L’exposition Fragments de mémoire ne pouvait pas être ailleurs. Les caissons faits main, par Xavier Henriquez et Ali Hadji, regorgent de trésors. Quatre petites lampes blanches nous laissent voir à travers le plexiglas : documents, bulletins, photos, coupures de journaux. Le temps de cette visite, le Cégep de la couronne Nord retrouve le rythme de l’écriture à la plume, les prénoms en latin et les frais supplémentaires imposés aux pensionnaires qui mangeaient du steak et prenaient du lait.

Pour poursuivre la lecture de cet article: Des voix en nos murs


Logo_site

ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, C’EST CE MERCREDI, 21 FÉVRIER AU D-415 À 12H (lunch solidaire!)

Décortiquer la Pieuvre de l’économie du savoir avec Isabelle Pontbriand du Comité école et société et proposer un modèle alternatif. Réfléchir à la précarité (profs en région, profs de la Formation continue dans les Cégeps de banlieue et du centre, profs non-permanents), au mal financement, à la bureaucratie. Se questionner sur les TICS et la nouvelle stratégie du numérique présentée par les libéraux. Revenir sur ce que posent et proposent les classes inversées. La CLAAQ, vous connaissez? Réflexion sur la relation «maître-élèves». Réflexion sur les étudiants plus faibles. EESH, EBP et dans nos classes? Dialogues sur les défis de l’enseignement entre l’humanisme et le néolibéralisme.

Rendez-vous à ne pas manquer!

N’oubliez pas de vous inscrire (si ce n’est pas déjà fait).

Lien de la lettre envoyée le mercredi 14 février 2018 : Les ÉGES à Lionel


Saviez-vous qu’il existe des ressources pour vous aider à terminer votre première maîtrise?

Passez voir Denis Paquin au F-202 qui répondra à toutes les questions liées à cet enjeu.


 


Quel beau 5 à Huîtres! Merci au département d’Arts visuels pour l’organisation et l’accueil!

 

 


Les dates à retenir:

  • 21 février : États généraux de l’enseignement supérieur (ÉGES) (D-415, 12h)
  • 1er mars : Commission des études (CÉ)
  • 1er et 2 mars : Regroupement Cégep à Québec
  • 8 mars : Journée internationale des femmes
  • 5 au 9 mars : Semaine de mise à niveau
  • 14 mars : Comité de programme
  • 14 mars, Date de tombée pour le prochain De vive voix
  • 21 mars : Assemblée générale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s