DE VIVE VOIX 7.8 «Spécial confinement»

90795627_10157315548193049_4631729157624037376_n


Entendu d’un quidam sur la rue : «Dans

92281011_1512166698945457_3669760808075657216_n

Camarade du Cégep de Joliette, look de nuit

cette guerre, ce sont les femmes qui sont au front!»

J’ose espérer que c’est une des raisons pour laquelle ce De vive voix spécial confinement semble si masculin en temps de pandémie…


AVANT TOUTE CHOSE………SI VOUS ÊTES PRÉCAIRE….ATTENTION……FORMULAIRE A………….DATE LIMITE…….30 AVRIL 2020 (23h59)………….AVEZ-VOUS SIGNÉ LE FORMULAIRE_A_?

VOUS AVEZ DES QUESTIONS : FAQ


Autre dépêche avant la réflexion :

COURS D’ÉTÉ – À L’INTENTION DES ENSEIGNANT-ES PRÉCAIRES

Le 16 avril, la direction nous a informés (et non consultés) que dans l’éventualité où l’enseignement en présentiel ne serait toujours pas possible à partir du 15 juin, les cours d’été se donneront en EAD à Lionel-Groulx. Ceci implique que les enseignant-es qui feront valoir leur priorité d’emploi sur ces charges de cours devront être prêts à enseigner avec le mode qui sera requis.
Soyez assurés que votre exécutif syndical est bien conscient des enjeux et questions que soulève cette décision de notre direction.

thumbnail (18)Récapitulons

Par Judith Trudeau, Vice-présidente du SEECLG

Si on peut résumer en une phrase cette crise du point de vue de l’éducation, c’est que nous sommes servis par un ministre qui répond davantage à l’appellation de « coach de balle molle[1] » que de ministre de l’Éducation.

Trêve d’insultes, tentons de refaire ce film, du point de vue d’une membre de l’exécutif syndical.

14 mars 2020

Samedi, devant la télé, nous apprenons la fermeture de tous les établissements d’enseignement, du préscolaire à l’université. Nous tombons sur une lettre signée par Éric Blackburn, sous-ministre à l’éducation, envoyée aux directions des études[2]. Des mots bienveillants qui mettent en quarantaine le réseau. Ne rien faire pendant deux semaines. Une parenthèse. Un arrêt sur image. Les artisans de l’éducation savent bien qu’après 6 semaines (au collégial) on ne peut pas faire simplement « pause ». Il faut nourrir le lien pédagogique. C’est le début des « incohérences ». Dire une chose qui ne fait pas de sens dans le monde de l’éducation.

C’est aussi le début des consignes de prévention et de sécurité. Des mots de la CSN et de la FNEEQ.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Récapitulons

Pour accéder aux différents documents cités dans ce texte :

Cadre de reprise des activités pédagogiques à distance_(Document de la CÉ)

2020-03-26 – MEES – RREC_balises et directives (assouplissement du RREC)

2020-03-24 Principes formation à distance – cégeps

2020-04-01 – FNEEQ-CSN_Document d’orientation_instances locales (Mise en garde de la FNEEQ)


93776308_1283213238539033_1117732515428171776_n«Incomplet (IN)», «Équivalence (EQ)» et notation… la valse hésitation du MÉES

Par Étienne Gendron, responsable aux dossiers syndicaux et représentant à la Commission des études

L’annonce fut laconique : au collégial et dans les universités, l’enseignement se poursuivrait à distance.

Préoccupés par le réseau primaire et secondaire, les fermetures, la quantité de matériel médical et une batterie d’autres craintes, les journalistes ont passé entièrement sous silence toutes les embûches, les craintes et les iniquités qu’une telle décision impliquait. Mais les enseignants du réseau collégial savaient, eux, que cette session hors de l’ordinaire ne serait pas une sinécure.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : IN-EQ et notation
Le texte fait référence au document suivant : GUIDE-DÉCLARATION-SOCRATE-COVID19


Naviguer à vue

Par Charles Jutras, professeur de philosophie

Camarades.

Les circonstances dans lesquelles nous baignons sont inédites. Notre rôle est d’approuver les acquis de nos étudiants alors que les conditions pour le faire ne sont pas réunies. Tout le monde est plongé dans l’approximatif et chacun doit réussir, au mieux de ses connaissances, à faire en sorte que les choses cheminent comme elles le devraient.

Tout a changé et nous devons faire en sorte que la foutue machine à saucisses dans laquelle nous travaillons continue à fonctionner. Les élèves de maternelle doivent passer au primaire en septembre. Ceux du primaire au secondaire, ceux-ci au collégial et les nôtres à l’université. Il n’y a pas de questionnement là-dessus. Sinon, il y aura un vide et des refoulements. Une désorganisation du système qui serait néfaste pour tous.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Naviguer à vue


20200412_130453Temps de crise, tant de dérives…

Par Stéphane Chalifour, professeur de sociologie

Trait fondateur de la modernité, l’idée de progrès s’est imposée à la fois comme dynamique de transformation de nos sociétés (par les avancées de la technique et celles de la science) et comme croyance : la foi en l’inéluctable ascension de l’humanité, celle-ci venant à se substituer à Dieu. Valeur cardinale, le progrès s’imposera ainsi pendant deux siècles comme finalité même d’un monde destiné à conquérir son autonomie en réalisant  -ici-bas- le projet d’une humanité libérée de ses chaînes (de la misère principalement) et émancipée de l’obscurantisme religieux comme de la tyrannie. Aussi imparfaite et surtout inégale qu’elle put l’être, cette irrésistible marche du progrès reposait symboliquement sur la capacité collective à se projeter dans un futur, idéalisé certes, mais dont les contours étaient encore lisibles. Nous allions, en d’autres termes, vers quelque part dans un ailleurs positivement intelligible avec l’intention (c’est ce à quoi renvoie la notion de réflexivité) de maîtriser notre destin.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Temps de crise, tant de dérives…


Inquiétudes et leçons à retenir

PhotoConférencier_RobertBernierPar Robert Bernier, professeur de physique

Nous sortirons de tout ça à la fois appauvris et enrichis. Appauvris économiquement individuellement et collectivement. Enrichis socio-politiquement par quelques leçons, si nous avons la décence de les retenir.

Les effets de ce qui se passe sur nos économies m’inquiètent au plus haut point. Combien de familles étaient déjà à la merci d’un chèque manquant? Je salue l’appel que nos gouvernements ont fait à l’endroit des institutions financières : soyez patientes. Il n’empêche que tout le monde aura pris un sérieux revers financièrement et que ce sera perdu pour de bon. Tout repartira, mais d’un plancher abaissé. Et les conséquences pour chacun pourront s’étirer sur de nombreuses années et même éventuellement affecter le futur de nos enfants.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Inquiétudes et leçons à retenir_COVID19_13avril2020


Pierre et Marie

Réflexion de Martin Boisseau, professeur en Arts visuels à Ste-Foy, transmise par Pierre Robert, professeur en histoire de l’art

«Quand nous sommes en lignes avec un interlocuteur, nous avons le choix entre (1) regarder la caméra (souvent au-dessus de l’écran) ou (2) regarder l’image de notre interlocuteur (visible à écran). La conséquence de cela est que si les deux interlocuteurs regardent l’image de l’autre, chacun voit l’autre regarder légèrement à côté de la caméra, donc « regarder ailleurs ». À l’inverse, si les deux interlocuteurs regardent directement la caméra, il ne voit pas l’image de l’autre le regarder. Il y a donc trois cas de figure. Pour illustrer le propos, appelons-les Pierre et Marie.»

Pour poursuivre cette réflexion : Pierre et Marie


93702671_2563564633961283_1885912314243186688_nLa désinformation en ces temps de pandémie

Par Philippe Bélanger-Roy, professeur en biologie

Dimanche dernier, après un souper virtuel de Pâques, je me suis permis quelques minutes de repos. Pas évident en ces temps d’enseignement à distance! Je me suis donc calé dans mon fauteuil, un chocolat chaud à la main et j’ai consulté mon fil de nouvelles Facebook.

C’est lors de cette activité triviale et quasi automatique, que mon regard a croisé un article partagé par plus d’un demi-million de personnes. L’article, de source anonyme, m’apprenait que de boire des liquides chauds aux 15 minutes me préservait des effets délétères du coronavirus. J’ai éprouvé un certain malaise devant cette pure ânerie. Pour quiconque dispose d’une base en immunologie, une telle affirmation est dénuée de sens. Un virus qui infecte des milliers de cellules ne sera pas arrêté par une boisson chaude qui transite dans le tractus digestif et non pas dans le système respiratoire…

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Désinformation_pandémie


Infolettre de la FNEEQ, 27 mars


Vidéo de votre exécutif, 27 mars 2020


2020-04-09 – Info-négo no 8 – Le point sur la négo


200415-INFO-ASSURANCE-no-25-COVID-19


QR – 17 avril


Avec vous camarades !

L’exécutif syndical offre ses plus sincères condoléances à tout ceux qui sont éprouvés en ces temps difficiles. Prenez soin de vous!


Dans la section : Bons coups!


93835253_226561738569160_7500815380626014208_nPosition papers awards 2020

par Jonathan Bernard, professeur de science politique et membre de l’exécutif syndical

Nos étudiantes en étaient à la 6 édition de leur participation à la NMUN (National Model United Nations), la simulation de l’Assemblée générale des Nations Unies. Évidemment, le tout a été annulé à cause de la pandémie. Cette simulation qui vu le jour en 1927, à l’époque de la Société des Nations, ne fut annulée qu’une seule autre fois dans son histoire, en 1945. Malgré tout, les organisateurs de l’événement ont quand même procédé à la remise des prix pour le travail effectué par les différentes délégations qui devaient participer. Encore une fois, nos étudiantes ont brillé en remportant deux Position Paper Awards pour la qualité exceptionnelle de ceux-ci. Nos étudiantes se mesuraient non seulement à d’autres collèges, mais aussi à des étudiants de niveau universitaire. Nous sommes le seul cégep à avoir remporté ces prix cette année, c’est peu dire. Félicitations à Camille Chamberland, Janie Renaud, Delphine Morneau et Alicia Girard pour leur travail.


file1 (3)La Chronique de Yovan

Yovan Morin, professeur en Techniques de Santé animale, écrit une chronique hebdomadaire à ses étudiants pendant le confinement. Il m’a permis de vous les soumettre. Une belle lecture où l’on a le goût d’apprendre!

Par Yovan Morin, Médecin vétérinaire, professeur en Techniques de santé animale

Salut,

Je m’suis dit que je pourrais continuer à me rendre encore un peu plus utile auprès de vous d’ici la fin de la session, en tant que prof. et en tant que médecin vétérinaire, en poursuivant vos formations citoyenne et médicale vétérinaire via une chronique hebdomadaire très, très informelle portant sur différents sujets d’intérêt.

Bien entendu, cette formation est strictement volontaire et n’est soumise à aucune évaluation de ma part : vous me lisez si ça vous chante sinon vous me flushez de votre boite de réception de courriels. C’est aussi simple que ça.

Pour cette première chronique, je vous recommande de consulter le site web suivant :

https://30secondes.org/

En tant que citoyens responsables, mais aussi en tant que professionnels de la santé animale intervenant régulièrement auprès du public en lui transmettant de multiples conseils vétérinaires, il est primordial que le médecin vétérinaire et le technicien en santé animale basent leurs opinions personnelles et professionnelles sur des faits établis provenant de sources fiables, objectives et reconnues.

Pour poursuivre la lecture de cette première chronique : Chronique de Yovan 


La Chronique de Yovan : Covid-19 et animaux domestiques

Par Yovan Morin, Médecin vétérinaire, professeur en Techniques de santé animale

(…) J’espère que vous avez passé une bonne semaine.

Les nouvelles sont quand même bonnes. On atteindrait très bientôt au Québec le sommet de la courbe d’infection au SARS-CoV-2 (le nom du virus causant la COVID-19, ou « maladie à coronavirus ») : autour du 18 avril, selon nos autorités provinciales de la santé publique – la ville de Montréal l’aurait atteint hier selon ses propres autorités sanitaires. Aussi, les taux d’infection, de morbidité, d’hospitalisation et de mortalité persistent à être bien en deçà des prévisions les plus optimistes chez nous. Ça, c’est une excellente nouvelle – https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/sante/documents/Problemes_de_sante/covid-19/Scenarios-courbes-FR-VF.pdf?1586291830

Mais qu’en est-il de l’évolution de cette maladie au sein de la population animale, particulièrement parmi nos animaux domestiques?

Pour poursuivre la lecture de cette seconde chronique : Covid-19 et animaux domestiques


Lecture proposée…

par Stéphane Chalifour

Jouets pour adultes

Par Joseph Facal, Journal de Montréal, 11 avril 2020

Non, je ne parle pas de jouets sexuels pour pimenter votre confinement.

Je parle de jouets qui provoquent, dans les milieux universitaire et collégial, une fièvre plus puissante que celle qui accompagne la COVID-19. Elle peut durer… une vie.

Je laisse de côté l’enseignement primaire et secondaire que je ne connais pas.

Impro

Dans les universités, dans les cégeps, on s’autocongratule beaucoup ces temps-ci.

Pour poursuivre la lecture de ce texte : Jouets pour adultes


Edgar Morin « Cette crise devrait ouvrir nos esprits depuis longtemps confinés sur l’immédiat »

Pour le sociologue et philosophe, la course à la rentabilité comme les carences dans notre mode de pensée sont responsables d’innombrables désastres humains causés par la pandémie de Covid-19

Nicolas Truong

Le Monde, 20 avril 2020

Né en 1921, ancien résistant, sociologue et philosophe, penseur transdisciplinaire et indiscipliné, docteur honoris causa de trente-quatre universités à travers le monde, Edgar Morin est, depuis le 17 mars, confiné dans son appartement montpelliérain en compagnie de sa femme, la sociologue Sabah Abouessalam. C’est depuis la rue Jean-Jacques-Rousseau, où il réside, que l’auteur de La Voie (2011) et de Terre-Patrie (1993), qui a récemment publié Les souvenirs viennent à ma rencontre (Fayard, 2019), ouvrage de plus de 700 pages au sein duquel l’intellectuel se remémore avec profondeur les histoires, rencontres et « aimantations » les plus fortes de son existence, redéfinit un nouveau contrat social, se livre à quelques confessions et analyse une crise globale qui le « stimule énormément .

Pour poursuivre cette suggestion de lecture : Edgar Morin


90382065_10157328460759217_9032925438829133824_n

Quelques photos de confinement

«Il y a des plaies de lit, et

il y a des plaies d’écran»

Claudine Vachon, professeure de littérature

À venir…

  • Finir cette session le plus sereinement possible.
  • 22 avril : Rencontre syndicale d’informations en mode visio
  • 23 avril : regroupement cégep en mode visio
  • 3 juin : Fin des cours de la session Hiver 2020
  • 11 juin : remise des notes dans Colnet

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :