De vive voix 5.11 Bonnes vacances!

*Vous trouverez en cliquant ici une version du DVV à déposer dans les salles départementales.

Anne Sao Leclerc_Lionel-Groulx.jpg

«Photo de profil» par Anne Sao Leclerc finissante en Arts visuels

Voici le texte lu lors du vernissage du 18 mai dernier

par Judith Trudeau

En exécutif, nous la surnommions «L’amérindienne» cette Photo de profil aux traits asiatiques. Un peu comme une reine tibétaine qui vient chatouiller nos racines. Ce tableau de Anne Sao Leclerc est la première acquisition du SEECLG qui espère créer une collection d’œuvres résonnantes et signifiantes et qui sait, créer un corrid’ART intersyndical. Parce que le «privé est aussi politique»¹, un autoportrait peut remuer la mémoire collective de différentes trajectoires et différentes luttes. C’est à ce miroir québécois auquel nous invite ta sensibilité.

 

¹ Slogan féministe de la deuxième vague.


Rappel important

Par Aude Lacasse

Avis à tous les précaires

À tous les précaires, nous vous rappelons que la procédure pour postuler sur une charge sera différente à l’automne. Les charges de remplacement vous seront communiquées par courriel (Colnet) au fur et à mesure qu’elles seront disponibles. Vous aurez alors 24 heures pour signifier votre intérêt à faire valoir votre priorité d’emploi aux Relations humaines en répondant par courriel. Veuillez noter que si une tâche de remplacement d’un pourcentage supérieur à celle que vous avez déjà acceptée est disponible, vous aurez la possibilité de vous désister de votre première tâche afin de faire valoir votre priorité sur la seconde. Il sera donc important d’être attentif à vos messages Colnet dès le début du mois d’août (même si la période de disponibilité des enseignantEs n’est pas commencée). 


Rappel important

Par Claudia Chartier

Conformément à la clause 5-4.17 de la Convention collective, les personnes intéressées à postuler pour les cours d’été listés ci-dessous ont jusqu’au 15 juin. La marche à suivre y est décrite par ici.


CÉ du 3 mai : Le chemin de la légitimité

Par Robin Dick

À la réunion la semaine passée j’ai eu un malaise, pas tant sur le plan personnel que sur le plan syndical. En effet, la coexistence de plusieurs conseils, comités, commissions, assemblées, sous-comités et groupes de travail, fait en sorte qu’il est parfois difficile de savoir par où un document doit passer pour respecter tous les paliers d’intervenants afin de finalement être reconnu comme légitime par l’ensemble de la communauté. Les mandats des sous-comités sont normalement suffisamment clairs pour qu’on sache qui fait le travail de bras, c’est-à-dire, produire une première version du document, qu’il soit une politique, un guide, ou un plan d’action. C’est la suite qui parfois devient compliquée : qui a le droit de regard sur cette version? Qui doit être consulté, et dans quel ordre? Si on est d’accord que le CA a le dernier mot formel, le tracée du chemin de légitimation n’est peut-être pas toujours aussi univoque.

Pour poursuivre la lecture de cet article : Cheminement et légitimité


Conditions thermiques et plan de déploiement des équipements

Par Serges Péladeau

La direction des ressources matérielles (DRFM) a présenté leur plan de déploiement des ventilateurs afin d’atténuer les problématiques reliées aux périodes de chaleur. Leur budget étant d’un peu plus de 20 000 $ par année et considérant les conditions de travail avec amiante qui affecte grandement les coûts d’installation dans certaines ailes du collège, on prévoit que cela prendra plusieurs années pour mener à terme ces travaux.

L’objectif pour la rentrée d’automne 2018 est de compléter l’installation des ventilateurs dans toutes les classes du 4e étage de l’aile Ducharme et commencer d’en installer au 3e. Les vieux ventilateurs de certaines classes seront remplacés progressivement dans l’aile Ducharme au fur et à mesure que les travaux progresseront.

Des améliorations seront apportées sur le positionnement des ventilateurs à la suite des commentaires reçus lors des deux sondages effectués à l’automne 2017, mais nous ne savons pas quand ces améliorations seront apportées dans les 8 classes qui ont servi aux tests au début de l’année.

Dans l’aile Frenette, comme les plafonds sont plus bas, la DRFM devrait nous proposer éventuellement d’autres équipements qui permettront d’atténuer les effets de la chaleur dans ces classes. Pour ce qui est des locaux informatiques, la solution ne peut reposer que sur la climatisation des classes, mais nous n’avons aucune information sur l’échéancier des travaux prévus par la DRFM.

Lors des prochaines périodes caniculaires, la direction prévoit installer cette fois des points d’eau sur toutes les étages et placer des ventilateurs portatifs pour accroître la circulation d’air là où cela pourrait être nécessaire. Elle nous a informé qu’elle transmettra aussi des recommandations afin que les professeur.es adaptent la prestation de leurs cours durant les périodes de chaleur.

Les travaux vont malheureusement progresser lentement, mais vous pourrez toujours faire part de vos suggestions et commentaires auprès de la direction ou de vos représentants au comité paritaire de la SST. Toutefois, il est important que vous transmettiez tous les problèmes de santé qui surviendront durant les épisodes de canicule, tant les vôtres que ceux de vos étudian.es. Vous devrez informer la direction des études et la direction des ressources humaines pour ce faire. Cette dernière a la responsabilité de compiler tous les incidents afin d’avoir un portrait réel de la situation, ce qui peut aider à améliorer les interventions futures dans le dossier des conditions thermiques.


Une année politique en quatre temps

Entretien avec mes potes de politique : Jonathan Bernard, Bruno Marcotte, Mirianne Dussault-Brodeur et Frédéric Morier, par Judith Trudeau

Le corollaire du travail à l’exécutif syndical est de consacrer moins de temps à notre propre discipline de formation. C’est un peu par soucis de mise à jour, mais aussi par amour de cette discipline que j’ai donné la parole à quatre politologues afin de voir quels ont été les points chauds de l’année. Qu’est-ce qui a attiré leurs regards, leurs intérêts? Qu’est-ce qui a structuré la trame narrative de leurs cours? Toutes les occasions sont utiles pour maintenir la diversité des approches et la diversité des contenus (notamment en sciences humaines). Prenez cet article comme un plaidoyer soutenant cette diversité.

Pour poursuivre cet entretien : Une année politique en quatre temps


Rapport des États généraux de mai dernier

«Pour des solutions concrètes
en enseignement supérieur !

«Lors du premier rendez-vous des États généraux de l’enseignement
supérieur (ÉGES), en mai 2017, le constat des artisans du milieu de
l’éducation et de la communauté étudiante était unanime : le modèle de
l’économie du savoir qui domine actuellement l’enseignement supérieur a
entrainé de multiples transformations au sein des cégeps et des
universités, transformations qui ont généré d’importantes dérives.
Pensons notamment à l’implantation des pratiques issues de la nouvelle
gestion publique, à l’effritement de la collégialité, à une approche
utilitariste des connaissances et de la recherche ou encore à la
compétition entre les établissements pour obtenir une place dans les
palmarès. Qui plus est, les compressions budgétaires majeures de la
dernière décennie ont fragilisé les institutions, accru la précarité du
personnel et forcé le développement de voies lucratives qui détournent
l’éducation de ses mandats premiers. Au sortir des ÉGES 2017, il était clair
qu’un deuxième rendez-vous s’imposait afin de définir des orientations et
des solutions au modèle d’enseignement supérieur qui saurait ramener le
sens de son développement à son rôle de service public.»

Pour poursuivre la lecture du rapport des ÉGES 2 :

 http://eges.quebec/wp-content/uploads/2018/06/Rapport-du-collectif_EGES-5-mai-2018_final.pdf

20180505_100001.jpg

La ministre de l’éducation supérieure, Hélène David, y était pour entendre les conclusions de ce rapport!


Congrès de la FNEEQ : tryptique

Par Judith Trudeau

thumbnail (1)

Un atelier auquel j’ai participé

thumbnail (2)

Prévision de participantEs à cet atelier

thumbnail (3)

Réel des participantEs


Infolettre de la Fneeq:

https://mailchi.mp/89a2bfa83591/infolettre-8-juin-2018?e=31885d49a2


Texte de reconnaissance à Guy Ferland pour ses 20 ans à la CÉ

Par Julie Cauchy et Judith Trudeau

Une rumeur court dans les corridors de Lionel…

(Chuchotement)

L’un  Paraît que ce serait la dernière CÉ de Guy Ferland après 20 ans de loyaux services à cette instance ?

L’autre       Je ne te crois pas

L’autre encore   Moi non plus

         L’autre encore, encore        Ben, ça se peut-y ?

 

Récapitulons (l’un)

  1. Comment croire un homme qui a fait sa maîtrise sur la science de l’Autre ? (Hétérologie)
  2. Comment croire un homme qui prétend avoir été accepté en physique à l’université, mais avoir préféré étudier en philosophie et littérature alors qu’il avait des résultats de -200% dans ses dictées et de 110% dans ses examens de physique ?
  3. Comment croire un homme qui est décédé depuis juillet 2003 (?) , qui écrivait au Devoir en 1964, qui est né en 1960 (?) et qui y écrivait toujours au Devoir à partir de l’âge de 23 ans ?
  4. Comment croire un homme qui était à la fois permanent au département de français et au département de philo ?
  5. Comment croire un homme qui cumulait l’enseignement à temps plein, terminait une maîtrise en littérature en 1 an et demi et donnait naissance à son deuxième enfant ?
  6. Comment croire un homme auteur à la fois de nouvelles, d’articles journalistiques, de recueils d’exercices pédagogiques, de manuel chez ERPI, de cours à Cégep à distance et responsable de deux collections, l’une en philosophie et l’autre en littérature, ayant au moins trois manuscrits dans les tiroirs ?

(l’autre) Je ne crois cet homme que si c’est une femme.

Verdict :    Comme il nous semble impossible de départager le vrai du faux, comme cet être dual nous permet d’y voir plus clair dans toutes les politiques, les règlements, les guides (!) les cohérences, les pertinences, la légitimité syndicale, les changements dans la profession (…) nous décrétons cet être chouchou Membre à vie de la CÉ.


Texte en rediffusion

Association étudiante

Quelle démocratie ?

par Stéphane Chalifour, professeur de sociologie

Un spectre hante le collège Lionel-Groulx : le spectre de son association étudiante[1]. Six ans après le soulèvement historique des carrés rouges auquel nous avons été nombreux  à donner notre appui, ce que nous appelons aujourd’hui le mouvement étudiant semble frappé de déliquescence. Moribondes, les associations nationales sont déchirées par des guerres fratricides entre diverses factions de ce qui reste de couches militantes en leur sein. Quant à elles, les associations locales sont redevenues, après le sursaut du printemps érable, ce qu’elles étaient déjà pour la plupart, des coquilles vides sans assises démocratiques et auxquelles très peu d’étudiants s’identifient si tant est ils en connaissent l’existence…

Pour poursuivre la lecture : Association étudiante.Stéphane Chalifour


Pour signer la pétition visant à ce que le Canada ratifie la Convention no 189 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) relativement à la régularisation du statut et des conditions de travail des travailleuses et travailleurs domestiques, accédez à :

https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-1568


thumbnail (1)

Merci à Claudia Chartier pour ses 10 ans de travail pour le SEECLG


Participation à la marche citoyenne en marge du G7

Bonnes vacances à tous et à toutes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s