De vive voix 4.12 : Dernier sprint avant les vacances!

*Vous trouverez en cliquant ici une version du DVV à déposer dans les salles départementale.

Chères collègues, chers collègues, merci!

Nous ne pouvons conclure cette année scolaire sans remercier tous les membres du SEECLG qui ont pris le temps de participer aux assemblées générales ou qui se sont impliqués dans les différentes instances et les multiples comités au cours de l’année.

Par votre implication, votre vigilance et votre dévouement, vous avez contribué à la vitalité de votre syndicat et au développement d’un esprit de solidarité à travers le Collège.

Par le partage de vos commentaires, de vos doutes et de vos points de vue, vous nous avez permis d’approfondir nos réflexions, de prendre des positions plus justes, plus éclairées, et d’être plus forts collectivement.

Malgré les défis qu’impliquent la vie en collégialité et la démocratie participative, vous n’avez cessé de prouver, tout au long de l’année, que le jeu en vaut largement la chandelle.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, merci!

_____________

Futur.e.s retraité.e.s : IMPORTANT!!!!

Vous aurez un choix important à faire concernant vos assurances dans les 30 jours après la date de prise de votre retraite.

Si ce n’est déjà fait, nous vous invitons à lire le dernier Info-assurance disponible ici.

Pour toute information supplémentaire, nous vous invitons à contacter Frédéric Morier au poste 2248.

_____________

Vignette de stationnement : ATTENTION!!!!

Comme vous l’avez peut-être déjà lu dans le CLG à la UNE, la période d’inscription pour obtenir une vignette de stationnement pour l’année scolaire 2016-2017 est actuellement en cours, et ce, jusqu’au 11 août.

À l’instar de plusieurs d’entre vous, nous remarquons que l’inscription se termine juste avant le retour des vacances des professeur.e.s, augmentant ainsi les probabilités que certain.e.s d’entre vous omettent de se  procurer la vignette durant la période désignée.

Bien que nous ne manquerons pas de signaler ce problème à qui de droit, nous vous rappelons qu’il serait judicieux de vous procurer dès maintenant la vignette de stationnement pour l’année 2017-2018 et ainsi éviter tout désagrément à la rentrée de l’automne prochain.

_____________

Pas de cafétéria sans nos collègues!

Lors de la dernière assemblée syndicale, les profs ont été une fois de plus unanimes et catégoriques : pas de cafétéria au Collège Lionel-Groulx sans leurs collègues!

Même si cela a été mentionné à moult reprises au cours de l’année, nous rappelons qu’il est question ici de collègues que nous côtoyons quotidiennement depuis 25 ans pour certaines et du respect des valeurs de notre institution.

Avant le départ pour les vacances, nous vous invitons à aller saluer les employé.e.s de la cafétéria, toujours fidèles au poste malgré leur licenciement, et à signer l’affiche collée sur les grilles de la cafétéria en signe de soutien à la campagne « Pas de cafétéria sans nous ».

Un petit geste de solidarité qui sera grandement apprécié!

_____________

Projet de mentorat MIROIR : informations

Dans le cadre de l’assemblée générale du 24 mai, il y a eu une présentation du projet de mentorat MIROIR.

Le projet MIROIR en est un de mentorat volontaire, dissocié de toute forme d’évaluation formelle, où les profs sont guidés par d’autres profs.

Implanté depuis 2010 au cégep de Trois-Rivières, son implantation au CLG se ferait à coût nul et répondrait à un besoin exprimé par plusieurs professeur.e.s au fil des années.

Ce projet privilégie une démarche réflexive, interdisciplinaire, individualisée et respectueuse. Il s’agit d’un outil d’insertion et d’assistance professionnelle auquel tous et toutes peuvent faire volontairement appel, et ce, tout au long de leur carrière dans l’enseignement.

Pour en apprendre davantage sur ce projet, nous vous suggérons fortement de lire l’article Mentorat : une démarche qui innove, où la position de la FNEEQ par rapport à ce projet est sans équivoque : «nous considérons que ce projet répond à des besoins réels et exprimés, qu’il est fondé sur une approche respectant les individus et qu’il pourrait se révéler fort utile dans l’ensemble du réseau collégial. Cette expertise pourrait certainement profiter à d’autres établissements d’enseignement supérieur.»

Nous vous suggérons aussi de consulter le site du projet MIROIR.

Bonne lecture!

_____________

États généraux de l’enseignement supérieur (ÉGES) : un franc succès!

Source : ÉGES 2017

Avec plus de 500 inscriptions de gens issus de vingt-cinq organisations professionnelles, syndicales et étudiantes, les ÉGES qui se sont déroulés du 18 au 20 mai derniers à l’Université Laval ont été sans conteste un franc succès.

Considérés à juste titre comme une première étape, les ÉGES auront permis de confirmer et de démontrer le déploiement du processus de marchandisation de l’enseignement supérieur en cours avec tous ses effets délétères sur la liberté académique, la liberté d’expression, la gouvernance, la recherche, la valeur des diplômes, la précarité financière des professeur.e.s et des étudiant.e.s, le financement du réseau, la mission de l’enseignement et l’accessibilité aux études supérieures, pour ne nommer que ceux-ci.

L’heure est venue d’investir et de défendre le caractère démocratique trop souvent mis à mal de nos institutions, de faire rayonner notre vision de l’enseignement et de la recherche, de nous réapproprier notre langage institutionnel : les étudiants ne sont pas des clients, les collèges et les universités ne sont pas des entreprises, le savoir et la connaissance ne sont pas des marchandises!

L’heure est venue de dénoncer le fait que l’on présente les acteurs et les organismes économiques comme objectifs, neutres et plus compétents que les professeur.e.s dans l’évaluation des besoins des étudiant.e.s et de l’enseignement dispensé dans les institutions d’enseignement supérieur.

L’heure est venue de dénoncer la prétention selon laquelle l’employeur du coin a plus à coeur le développement des étudiant.e.s et les intérêts des institutions d’enseignement que ceux et celles qui en incarnent à chaque jour les valeurs, qui consacrent une partie substantielle de leur vie à la réalisation de leur mission, qui donnent bénévolement [et sans retour d’impôts] de leur temps, avec la seule, mais ô combien noble satisfaction de contribuer au développement du plein potentiel d’êtres humains, au développement de travailleurs compétents et mobiles, et à l’édification d’une société plus juste où il fait bon vivre.

Comment inverser cette tendance à la course à la clientèle et à la marchandisation déjà bien implantée dans tout le réseau de l’enseignement?

En échangeant entre nous pour comprendre nos différentes réalités.

En s’unissant entre collègues provenant de différentes disciplines (formation technique et formation générale), de différents corps d’emploi (soutien, professionnel.le.s, professeur.e.s) et entre institutions d’enseignement (des centres de la petite enfance aux universités), en formant le Front commun le plus large possible, en passant à l’action, en faisant preuve, une fois de plus, de solidarité face à l’adversité.

Êtes-vous prêts à relever le défi?

_____________

Communications néo-humaines : une science-friction caféterrienne

Texte de Murielle Chapuis, littérature

En l’an A16’, le vaisseau CLGINC naviguait toujours dans la métasphère et avait toujours pour mission officielle de former des consciences.  Son existence datait de 1967 avant le BIG BUG.  Malgré plusieurs pannes et difficultés techniques, son chargement de plus de 6000 corps conscients survivait encore, mais à vitesse réduite.  Comme la plupart des vaisseaux chargés de former des consciences, des révoltes ponctuelles habitaient CLGINC.  Cet état était normal, le vaisseau ne fonctionnait que sous tension : les consciences qui s’éveillaient, ou celles déjà à bord du vaisseau, s’opposaient parfois aux ordres, ce qui confirmait que le stade 6 de développement de conscience selon l’échelle de Kohlberg[1] était partiellement atteint.

Depuis A15’ et H16’, une rébellion d’une grande faction des corps de la cargaison n’arrivait pas à se résorber et une amertume certaine régnait.  C’est que les corps exigeaient des soins nutritifs de premier ordre, mais les commandants du bâtiment CLGINC prétendaient n’avoir comme visée que la production de consciences.

Aux commandes du CLGINC, ÇA, cerveau multiple mais unique du vaisseau, conseillait l’amiral BeauRivage dans les décisions les plus difficiles.  BeauRivage était ensuite secondé par une escouade de capitaines, lieutenants et contre-enseignes qui gouvernaient tous les aspects du vaisseau. L’escouade elle-même encadrait les Pourfesseurs qui, enfin, travaillaient à éveiller les consciences des corps juvéniles en visite dans le bâtiment.  Ces corps en production – plus de 5000 par An’ – arrivaient de la Terre.  Ils y étaient renvoyés une fois leur transformation complétée.  Les règles de CLGINC stipulaient que les corps devaient être plus autonomes à leur sortie qu’à leur arrivée, mais cette finalité s’atteignait de plus en plus difficilement.

Pour qu’une conscience s’éveille dans les meilleures conditions, ou qu’elle se maintienne active dans un corps, une nourriture de qualité supérieure devait lui être administrée.  La rébellion venait de là.  Le concessionnaire de la caféterria, COBOTCO, responsable des vivres depuis A13’, avait servi aux corps des denrées trop sucrées, trop salées, trop grasses.  On avait même introduit des croquettes de macaroni au fromage, fusion ignoble de deux préparations hautement toxiques.  Les prix en bidous étaient aussi élevés.  Les corps réagirent rapidement, refusant de s’alimenter aux services de COBOTCO.  Ils se firent livrer des paquets comestibles de leur famille et de leurs amis restés sur la Terre.  Les corps désiraient faire entendre la voix de leur portebidous en n’achetant pas chez COBOTCO.   Mais CLGINC était futuroarchaïque : il ne comprit pas la communication bidouesque qui lui était adressé.

CLGINC choisit alors de resserrer son partenariat avec la COBOTCO malgré un déficit de 400 000 bidous.  Le ÇA donna son aval à un plan de redressement qui ne considéra jamais la médiocrité de la nourriture comme étant fondamentale, mais qui mit à mal les caféterriens employés de la COBOTCO. Des communiqués furent envoyés dans le système solaire environnant pour affirmer faussement que les concessionnaires précédents « avaient également subi des pertes financières importantes », alors que, en fait, ces concessionnaires avaient fait moins de bidous qu’ils l’auraient voulu.  Toute une campagne de communication visant à faire taire les insatisfactions corporelles, morales et éthiques fut lancée.  Non seulement les caféterriens risquaient l’expulsion du vaisseau et manifestaient leur indignation, mais des milliers de consciences matures et naissantes refusaient de plier malgré les exhortations des commandants.

Un retour sur Terre s’imposait.  Le Projet Sol était en vue : il pouvait permettre aux corps, aux caféterriens et aux dirigeants de retrouver toutes les capacités de leurs consciences, mais aussi leur dignité de corps. En se ressourçant à même Sol, le CLGINC aurait peut-être la possibilité de poursuivre sa périlleuse mission d’éveilleur de consciences.

[1] Stade 6

« Le stade 6 est orienté vers des principes moraux universels. Le raisonnement moral est basé sur une pensée abstraite qui utilise des principes éthiques.

Les lois ne sont valables que dans la mesure où elles sont fondées sur la justice. Il y a une obligation de désobéir à des lois injustes. Les droits légaux ne sont pas nécessaires, car des contrats sociaux ne sont pas essentiels pour l’action morale déontique. La personne agit parce que c’est juste, et non parce qu’elle évite la punition, parce que c’est dans son meilleur intérêt ou parce que c’est ce qui est attendu, légal ou préalablement convenu.

Selon Kohlberg, 13 % de la population adulte atteindrait le stade 6. »  Livre Fx451° autodafé’ de la GRANDE CONFÉDÉRATION UNIVERSELLE.

_____________

Parole aux membres

Si vous désirez vous exprimer sur un sujet d’intérêt et être publié dans le De vive voix, faites parvenir vos articles à l’exécutif syndical (seeclg@gmail.com). Vos articles, résumés, remarques, suggestions et autres sont les bienvenus!

_____________

À VENIR

Activités des profs

Si vous désirez informer vos collègues de vos activités, n’hésitez pas à le signaler au seeclg@gmail.com.

Local

  • 1er juin : CÉ (commission des études).
  • 1er juin : Remise des notes dans Colnet avant 16h.
  • 6 juin : Assemblée générale annuelle et dîner syndical.
  • 9 juin 18h : Vacances!!!
  • 20 juin : CA (conseil d’administration).

National

  • 1 et 2 juin : Regroupement cégep FNEEQ.
  • 5 au 9 juin : 65e Congrès de la CSN (Montréal).

 

Une réflexion sur “De vive voix 4.12 : Dernier sprint avant les vacances!

  1. Merci à tous pour votre appui dans notre conflit, nous somment toujours en mobilisation car nous n’aurons pas de nouvelle avant la fin juin qui reprendra la cafétéria, dons nous voulons signifier que nous voulons faire parti de l’équipe qui y travaillera.

    Pour cette raison nous nous devons de rester.

    Isabelle de la Chevrotière présidente des employer de la cafétéria.:)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s