Réunis en assemblée générale le 1er avril 2015, les profs ont rejeté à majorité la tenue d’une journée de grève le 1er mai (94 pour, 116 contre, 8 abstentions). La raison principale en défaveur était qu’il était mieux d’attendre à l’automne. C’est donc un rendez-vous, car la bataille s’annonce très difficile, solidarité!