DEMI-JOURNÉE DE RÉFLEXION SUR LES EFFETS DE L’AUSTÉRITÉ AU COLLÉGIAL

POURQUOI LE 1ER MAI?

  • Lors de l’AG du 11 mars, la proposition suivante a été adoptée :«Que l’Assemblée générale du SEECLG mandate son exécutif syndical afin d’organiser une levée de cours, des activités pédagogiques et des stages, au moment jugé opportun, entre 12 h 30 et 18 h 00 (avant le 1er mai), dans le but de permettre la tenue d’un forum ou d’une journée d’étude – sur les impacts des mesures d’austérité sur la vie collégiale – à laquelle toute la communauté collégiale serait invitée à participer; Qu’un comité ad hoc soit formé pour appuyer l’exécutif syndical dans l’organisation de cette demi-journée.» (Proposition inspirée du Cégep de Sherbrooke; cette demi-journée a déjà eu lieu à Sherbrooke, avec la collaboration de la direction de ce collège.)
  • Lors de l’AG du 1er avril, nous avons interpellé les membres présents : personne ne s’était encore manifesté pour faire partie du comité ad hoc, comité essentiel à l’organisation de cette demi-journée (sans quoi, ce projet tombait à l’eau).
  • Après l’AG, deux profs ont manifesté leur intérêt : le comité ad hoc était formé.
  • L’exécutif a donc pu rencontrer la direction, déjà au courant de ce projet potentiel, pour discuter du moment où cette demi-journée de levée de cours pourrait avoir lieu.
  • Puisque la proposition votée en AG précisait «avant le 1er mai», l’exécutif a proposé le mardi 28 avril en après-midi. La journée du mardi semblait le meilleur choix puisque les cours se terminent le lundi 25 mai. Les cours levés le mardi 28 avril en après-midi auraient donc pu être repris le mardi 26 mai en après-midi. Qui plus est, les professeurs qui n’ont pas pu donner leur cours le 18 mars entre 15 h 20 et 18 h à cause de l’AG étudiante auraient alors eu la période du mardi 26 mai en avant-midi de disponible pour rattraper ce retard.
  • La direction a refusé notre proposition de levée de cours du mardi 28 avril ainsi que toute proposition de levée de cours.
  • Il devenait alors impossible de faire cette demi-journée le mardi 28 avril, à moins d’inviter les membres du SEECLG à voter une demi-journée de grève le 28 avril, option qui, évidemment vu les circonstances, nous apparaissait difficile à envisager!
  • Le comité ad hoc de la demi-journée de réflexion et le comité exécutif ont donc décidé de placer la demi-journée de réflexion le 1er mai, puisqu’il y a de très fortes chances que les cours soient levés en lien avec la journée de grève étudiante. Les professeurs seront donc tous libérés le 1er mai et auront la possibilité de participer à cette demi-journée de réflexion.
  • Concernant les activités de mob du 1er mai organisées par le Conseil central des syndicats nationaux des Laurentides, il semble n’y avoir dans l’air que la chaîne humaine autour du palais de justice sur l’heure du dîner (à St-Jérôme) et un spectacle le soir. Cette demi-journée à Lionel-Groulx ne nous empêcherait donc pas vraiment de participer à une action régionale. Du côté de Montréal, il y a une manif de soir d’organisée (plus de détails dans le prochain De vive voix).
  • Enfin, après le 1er mai, tout le monde sera dans un sprint de fin de session, et les mercredis libres se font rares. En juin, entre le 8 juin (date limite pour remettre les notes) et le début des vacances, nous sentons que les profs seront occupés à «fermer» leur année scolaire et à prévoir la rentrée d’automne…

 

POURQUOI UNE DEMI-JOURNÉE DE RÉFLEXION?

  • Lors de la prochaine rencontre de l’Alliance des syndicats des professeures et des professeurs de cégep (ASPPC; vendredi prochain, 24 avril), nous saurons si le comité de négo envisage de faire une demande de médiation prochainement (processus qui mène au droit de grève légale). Dans l’éventualité où tout pourrait se mettre à bouger assez rapidement en septembre, nous croyons qu’il est important de déjà penser, ensemble, à la façon dont nous voulons nous comporter l’automne prochain.
  • Lors de cette demi-journée, nous voulons aborder les impacts concrets des demandes de négociation de la partie patronale (notamment, elle veut que des cours puissent se donner le soir et la fin de semaine…!; voir le De vive voix 2.29) et des compressions au collégial (voir De vive voix 2.30). Aussi, nous voulons lancer des pistes d’idées pour l’automne et entendre les membres sur tout ça afin de trouver la voie qui fera le plus consensus.
  • Il est donc primordial que le plus de profs possible participent à cette demi-journée, les profs de toutes les disciplines, pour une pluralité de points de vue. Pour plus de détails sur cet objectif visé, nous vous suggérons d’inviter vos collègues à lire le texte suivant publié dans le DVV2.30 : «Ensemble, nous sommes le Syndicat».
  • Nous comptons aussi sur cette journée pour mesurer l’engagement des profs de Lionel-Groulx à défendre leurs conditions de travail l’automne prochain. Nous avons besoin de ce pouls pour mieux orienter notre préparation de l’automne.

Nous vous invitons à rencontrer vos collègues afin de les informer et de les sensibiliser à l’importance de cette demi-journée. Comme un dîner sera servi lors de cette demi-journée, nous aurons aussi besoin que vous rappeliez à tous de s’inscrire au lien suivant.

En vous remerciant pour votre toujours précieuse collaboration,

Votre comité exécutif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s